À la base, il y a un personnage, le choix des traits de sa personnalité à illustrer, des phrases bibliques qui le caractérisent et qui seront pour moi une dynamique. Puis un croquis très simple et vient, très vite, la réalisation de la maquette qui sera à la fois très spontanée et une longue méditation. Une seule maquette peut donner lieu à des réalisations différentes. La statue définitive sera réalisée à l’échelle avec le plus souvent la tronçonneuse et la meuleuse.

Pour ce qui est du Christ en croix, la réalisation est souvent plus directe et varie suivant les temps liturgiques et la personne pour qui il est réalisé. Un Christ au temps de la croix glorieuse ou du Christ Roi, n’est pas le même qu’en carême ou en temps de Noël. De même une Vierge exécutée au temps de l’Avent, de Noël ou du temps Pascal est très différente. Pendant la réalisation de la sculpture reviennent telle ou telle phrase biblique qui illustre ce qui se dégage de l’objet. Les Christs polychromes sont exécutés au ciseau à bois et peints à la gouache ou à la tempéra ou avec des pigments dilués dans de la gomme laque ; puis l’objet est ciré trois fois.

Les Christs résurrectionnels sont réalisés entièrement à la tronçonneuse (sauf la tête) qui trouve elle-même sa trace dans le bois. De même pour le Christ Soleil levant. Seul cet outil peut réaliser ce genre de bas-relief. Les anges en grande dimension sont aussi réalisés à la tronçonneuse et à la meuleuse. Je cherche moins à sculpter les traits d’un personnage qu’à évoquer sa présence. Quant aux dizainiers, j’utilise une petite scie vibrante.